Acteur de la création et de la diffusion de la musique contemporaine, le Festival développe depuis plus de quinze ans un projet de résidence de compositeur.

Le Festival innovait en 2004 avec la mise en œuvre d’une résidence de compositeur : celle-ci est née du constat que la musique contemporaine n’est pas toujours facile d’accès et que la présentation d’œuvres, contemporaine notamment, sans introduction ne fait qu’entretenir l’incompréhension qu’elle suscite souvent.
La présence régulière d’un compositeur, à même de présenter lui-même son travail au public tout au long de l’année, permet de faciliter l’accès à son univers et à la musique contemporaine en général.

La résidence en trois points

  • Commande d’une pièce symphonique

Le Festival commande à chaque compositeur une pièce symphonique créée successivement par les deux ou trois finalistes du Concours international de jeunes chefs d’orchestre, lors de la Finale.

  • Programmation des œuvres du compositeur lors du Festival

Pendant deux années, une belle place est réservée à la musique du compositeur, à travers la programmation du Festival notamment. Des rencontres ou échanges avec le compositeur et les musiciens sont également organisés, pendant ou en lien avec certains concerts.

  • Organisation de rencontres, répétitions et masterclasses

En lien avec de nombreux partenaires locaux, le Festival organise des rencontres, conférences et masterclasses pour les élèves des conservatoires et écoles de musique de la région, des écoles, collèges et lycées, de l’Université de Franche-Comté…

Camille Pépin, en résidence pour la période 2020/2021, est la neuvième compositrice en résidence au Festival.
Elle succède à Éric Tanguy (2018/2019), Philippe Hersant (2016/2017), Guillaume Connesson (2014/2015), Misato Mochizuki (2012/2013), Michael Jarrell (2010/2011), Édith Canat de Chizy (2009), Bruno Mantovani (2006/2008) et Philippe Fénelon (2004/2005).

Les partenaires de la résidence

L’action culturelle de la Sacem

La Sacem développe, depuis les années 1960, une action culturelle pour soutenir la création musicale, la diffusion des œuvres, la formation et l’insertion des jeunes professionnels. Les dispositions de la loi de 1985 instaurant la Copie Privée lui ont fourni des ressources complémentaires dans sa démarche d’accompagnement de la vie musicale. La Sacem propose des programmes d’aides prenant en compte les spécificités des différents répertoires qu’elle protège : musique contemporaine, musiques actuelles (chanson, rock, électro, musiques du monde, etc.), musiques à l’image, poésie, humour.
L’action culturelle de la Sacem participe ainsi à l’émergence de nouveaux talents, contribuant, in fine, au renouvellement des répertoires.

Site de la SACEM