Skip to main content
Festival

15 000 Merci

By 22 septembre 2022No Comments

Marquée par des retrouvailles de dimension internationale, cette édition anniversaire s’est achevée dimanche 18 septembre 2022, après 33 concerts et plus de 700 artistes accueillis. Avec une fréquentation satisfaisante et un excellent niveau artistique, le bilan est positif !

Quelques chiffres

Le bilan est très satisfaisant, avec une fréquentation totale atteignant près de 15 000 festivaliers :

  • 7 900 billets ont été édités sur les concerts payants (-12% environ par rapport à 2018, année de référence pré-Covid et sans Concours de chefs d’orchestre).
  • Les concerts gratuits en salle ou dans l’espace public ont rassemblé 7 000 personnes environ (-10% par rapport à 2018).

Plusieurs concerts ont affiché complet :

  • la Compagnie La Tempête, qui a une nouvelle fois confirmé sa place dans le cœur des festivaliers ;
  • Shéhérazade avec l’Orchestre de la Radio de Francfort et Anna Vinnitskaya au piano, véritable temps fort de cette édition ;
  • le Quatuor Béla, dont l’audace a porté haut les couleurs, entre autres noms, d’Alexandros Markeas, compositeur en résidence du Festival ;
  • l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté qui a clos ce 75e Festival par un voyage sur les Chemins de Bohême.

Les apéro-jazz de Granvelle ont quant à eux enregistré une fréquentation un peu plus faible que les années précédentes, en raison notamment d’une météo instable.

Après deux années marquées par la crise sanitaire et un changement de pratique des festivaliers constaté dans de nombreux événements, le Festival avait anticipé cette légère baisse de fréquentation en engageant des fonds propres pour cette année de reprise.

Bilan artistique

Le Festival a renoué cette année avec l’invitation de grandes formations symphoniques internationales (peu présentes les deux dernières années) mais aussi avec la venue d’ensembles vocaux et d’artistes prestigieux, autour d’une programmation ambitieuse qui a enthousiasmé le public.

Parmi les temps forts, notons la Compagnie La Tempête et l’Orchestre de la Radio de Francfort (cités précédemment), mais aussi le concert d’Anima Eterna Brugge avec la 7e symphonie de Bruckner, l’Orchestre français des jeunes en ouverture (qui a tenu à jouer malgré une météo peu clémente), ou encore la venue du Collegium 1704, l’un des plus brillants ensembles baroques de Prague.

Côté musiques métissées, les quatre concerts ont tenu leurs promesses, avec un coup de cœur pour Éléonore qui a fait danser le public sur ses mélodies kurdes et anatoliennes.

X