Tous les mois de septembre sont intenses à Besançon grâce au Festival, mais les années impaires sont encore plus riches, avec cette année le 56e Concours international de jeunes chefs d’orchestre clôturant magistralement cette 72e édition qui a lieu du 6 au 21 septembre 2019.

Plus de cinquante concerts sont proposés, à Besançon mais aussi à Dole, Vesoul, et un retour attendu à Belfort et Lons-le-Saunier.
C’est la musique russe qui sera le fil rouge du Festival, avec des grandes pages de Tchaïkovski, Stravinsky, Prokofiev, Rachmaninov, Chostakovitch, et l’invitation du prestigieux Russian National Orchestra.
L’évènement de la rentrée musicale reste toujours centré sur la musique symphonique, avec une pléiade de formations françaises et européennes, sans oublier musique ancienne, vocale, grands solistes, et un spectacle jeune public.
Le répertoire s’étend de la musique baroque (Vêpres de Monteverdi) à la musique contemporaine (fin de la résidence d’Eric Tanguy avec deux créations mondiales), avec de nombreuses oeuvres emblématiques : Messe en ut de Mozart, Symphonie Rhénane de Schumann, 3e symphonie de Copland, Concerto pour orchestre de Bartók…
La musique de chambre est très présente grâce aux neuf after-works : une heure de musique au tarif unique de 6 €, avec une large place aux jeunes talents.
Les musiques du monde conservent leur place forte, des Balkans à l’Andalousie, de l’Extrême-Orient à la Méditerranée, avec en tête d’affiche Goran Bregović.
Enfin, le Pianos-bar accueillera huit after-jazz pour terminer les journées musicales des festivaliers…

Brochure de la 72e édition
Bilan de la 72e édition
Revue de presse 2019
Dossier de presse 2019
La médiathèque de l'édition 2019

Premier bilan : une édition record !

Bilan artistique

C’est avec la Finale du 56e Concours de jeunes chefs d’orchestre que s’est achevé samedi 21 septembre la 72e édition du Festival qui a proposé durant 15 jours 56 concerts interprétés par plus de 1000 artistes venus de France et d’Europe.

Les grandes soirées symphoniques ont marqué les festivaliers, notamment les venues de l’Orchestre National de Russie, de la Deutsche Radio Philharmonie ou encore de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France.
Lors de la Finale du 56e Concours de jeunes chefs d’orchestre, le jury présidé par Yan Pascal Tortelier, a couronné la Japonaise de 32 ans, Nodoka Okisawa.
Côté vocal, le retour de la compagnie La Tempête et leur interprétation des Vêpres de Monteverdi à la Cathédrale Saint-Jean est un des moments marquants du Festival.
Parmi les solistes qui ont marqué le public, on peut citer les pianistes Nikolaï Lugansky, Bertrand Chamayou (au Théâtre de Lons-le-Saunier), Benjamin Grosvenor et Simon Ghraichy ; et les violonistes Alexandra Conunova, Alexandra Soumm et Nicolas Dautricourt.
Les soirées de musiques du monde ont eu un très beau succès, notamment avec le concert de Goran Bregović au Théâtre E. Feuillère de Vesoul, tout comme les récitals, la musique vocale, les after-jazz du Pianos-bar, et la soirée d’ouverture.
Mis en place pour la première fois, les after-works (concerts au format court et accessible à 18h) ont connu une fréquentation différente selon les concerts mais le format s’est installé et sera reconduit pour la prochaine édition.

Russian National Orchestra ©Yves Petit

Quelques chiffres

• La fréquentation est en hausse par rapport à 2017 (dernière année avec Concours)

25300
spectateurs
15500
spectateurs sur les concerts payants
9800
spectateurs sur les concerts gratuits
3500
personnes sur le concert d’ouverture en plein air avec l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

• En 2019, le budget du Festival dépasse les

1,35
million d’euros

• La présidente du Festival Myriam Grandmottet et le directeur Jean-Michel Mathé, remercient l’équipe des cinq permanents, rejoints par une quinzaine d’intermittents ou salariés temporaires et une cinquantaine de bénévoles, dont le travail et l’engagement ont été particulièrement appréciés du public et des artistes.