Les épreuves finales du 57e Concours international de jeunes chefs d’orchestre se déroulent du 13 au 18 septembre 2021.

Pour suivre les étapes du Concours et découvrir la listes des candidats toujours en lice, rendez-vous sur les actualités en page d’accueil de notre site.

Présentation générale du Concours
Affiche 2021
Règlement du Concours (2021)

Épreuves finales

Suivez la finale en direct

Suivez en direct la Finale, suive de la cérémonie de remise des prix.
Soirée présentée par Clément Rochefort.

Orchestre national de Lyon
1. Jiong-Jie Yin (China, 21)
entracte | 20 min
2. Deun Lee (South Korea, 32)
entracte | 20 min
3. Chloé Dufresne (France, 29)

Camille Pépin : Aux confins de l’orage, création, commande du Festival
Jean Sibelius : Symphonie n°5 op.82

13 au 18 septembre 2021

Les épreuves finales se dérouleront du 13 au 18 septembre 2021 à Besançon, pendant la 74e édition du Festival international de musique de Besançon Franche-Comté.

Parmi les candidats ayant participé aux présélections, seuls vingt candidats ont été admis aux épreuves finales avec orchestre.

  • Toutes les épreuves avec orchestre sont publiques. Toutes les œuvres sont imposées.
  • Les candidats sont appelés soit à diriger tout ou partie des pièces musicales, soit à faire travailler les artistes sous leur direction musicale, selon leur désir d’interprétation ou la demande du jury.

Grand prix 2021

Le Grand Prix de direction sera décerné par le président du jury samedi 18 septembre, à l’issue de la Finale.
Le Grand Prix ne peut être partagé, et le jury se réserve le droit de ne pas l’attribuer.

Détail du Grand Prix

1er tour des épreuves finales, 2019 © Yves Petit

1

Réunion d'accueil

Dimanche 12 septembre, 16h30
2

1er tour Symphonique

Lundi 13 septembre, 14h30 & 20h
Orchestre Victor Hugo Franche-Comté
> Joseph Haydn : Symphonie n°90 et 103, extraits
(max 20 candidats)
3

2e tour Symphonique

Mardi 14 septembre, 14h30 & 20h
Orchestre Victor Hugo Franche-Comté
> Francis Poulenc : Sinfonietta, extraits
(max 20 candidats)
4

Demi-finale Oratorio

Mercredi 15 septembre, 14h30
Orchestre national de Lyon
Chœur de l'Opéra de Dijon
& La Tempête, compagnie vocale
> Felix Mendelssohn : Elias op. 70, extraits
(max 8 candidats)
5

Demi-finale Opéra

Mercredi 15 septembre, 20h
Orchestre national de Lyon
Solistes (six chanteurs étudiants de l’École Normale de Musique Alfred Cortot)
> Wolfgang Amadeus Mozart : Don Giovanni K.527, extraits
(max 8 candidats)
6

Finale Symphonique et création mondiale

Samedi 18 septembre, 16h
Orchestre national de Lyon
> Camille Pépin : Aux confins de l’orage, création mondiale, commande du Festival
> Jean Sibelius : Symphonie n°5, op.82

(max 3 candidats)

Candidats sélectionnés 2021

Anne-Louise Bourion

France, 30 ans

[Candidate sélectionnée en 2019]
Lauréate du concours international de direction de l’Opéra de Baugé en 2019 où elle obtint le premier prix ainsi que le prix de l’orchestre, quart-de-finaliste du 56e Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon (2019), Anne-Louise Bourion a depuis été cheffe assistante du Gürzenich-Orchester de Cologne auprès de son directeur musical François-Xavier Roth, et de Pavel Baleff à l'opéra de Limoges (Rusalka de Dvořák).
Anne-Louise a commencé le piano, puis le hautbois, dès l’âge de 3 ans. Elle obtient un Master de direction de chant au CNSMD de Paris en juin 2018. En 2013, elle s’initie à la direction d’orchestre au Conservatoire de Lille dans la classe de Jean-Sébastien Béreau et y étudie pendant deux ans avant de se perfectionner auprès de Claire Levacher, Colin Metters, Alim Shakh, Roberto Benzi. Elle bénéficie actuellement des conseils avisés de Pavel Baleff.
La saison 2021/2022 marquera ses débuts avec l'Orchestre Philharmonique de Nice.

Hongjun Chen

Chine, 24 ans

[Candidat sélectionné en 2019]
Né à Nanjing, Hongjun Chen a étudié le piano à l'âge de quatre ans sous la direction du professeur Shuren Sun. En 2012, il a été admis à l'école intermédiaire du Conservatoire central de musique de Pékin en direction d’orchestre, sous la direction du professeur Chen Bing. En 2015, il est entré au Conservatoire central de musique sous la direction du professeur Xia Xiaotang. Pendant ses études, il a participé à de nombreuses répétitions et représentations d'œuvres classiques et modernes et a été acclamé par la critique. En juin 2017, il a remporté un grand succès avec Iolanta, l'opéra de Tchaïkovski, en coopérant avec le département de musique vocale du Conservatoire central de musique et l'Orchestre symphonique des jeunes du Conservatoire central de musique. Il a été diplômé en 2019 sous la direction du professeur Yang Yang.

Simon Clausse

France, 20 ans

Simon Clausse commence la musique à l’âge de cinq ans. Corniste et pianiste, il diversifie son approche en fréquentant très tôt les classes d’analyse, d’écriture, de composition et d’orchestration au conservatoire de Metz-Métropole. Animé par une passion débordante pour l’orchestre symphonique, il intègre la classe de direction d’orchestre de Julien Leroy en 2013. Titulaire de plusieurs DEM, dont celui de direction validé avec les félicitations du jury, il étudie actuellement l’écriture au CNSMD de Paris.
Son expérience de direction d’orchestre s’est forgée au contact de chefs tels que Julien Leroy, David Reiland, Aurélien Azan Zielinsky, Laurent Gay, Domingo Hindoyan, Adrian McDonnell ou Grant Llewellyn. Ces différentes rencontres lui ont permis de diriger des orchestres comme le COGE, l’Orchestre du Paris Conducting Workshop, l’Orchestre de la Haute École de Musique de Genève, l’Orchestre National de Bretagne ou encore l’Orchestre National de Metz.

Ustina Dubitsky

Allemagne, 33 ans

Ustina Dubitsky s'est consacrée à la direction d'orchestre en 2014, après des premières expériences pendant ses études de pédagogie musicale. Elle a passé son baccalauréat à Weimar et a assisté à des masterclasses avec Peter Eötvös, David Zinman et Paavo Järvi. Pendant ses études, elle a dirigé des orchestres comme la Jenaer Philharmonie.
D'octobre 2015 à juillet 2017, elle a été la directrice artistique du Collegium Musicum Weimar. Elle a été boursière du Bergische Symphoniker d'août 2018 à juillet 2019, lui permettant de diriger de nombreux concerts scolaires et en plein air.
En septembre 2021, elle a terminé son Master spécialisé en interprétation avec Johannes Schlaefli au ZhdK de Zürich. Pendant ces deux années, elle a notamment dirigé la Meininger Staatskapelle, la Südwestdeutsche Philharmonie Konstanz et le Musikkollegium Winterthur.
Elle réalise ses propres projets, comme « Wie ich dich liebe » en juillet 2019, avec des acteurs et des musiciens de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig.

Chloé Dufresne

France, 29 ans

Chloé Dufresne est lauréate du 3e prix du Concours Malko 2021 et du Tremplin des jeunes cheffes de la Philharmonie de Paris 2018. Elle est diplômée d’un Master de la Sibelius Academy de Helsinki en direction d’orchestre, dans la classe de Sakari Oramo.
Au cours de ses études, Chloé a eu l'opportunité de diriger le Finnish Radio Symphony Orchestra, Helsinki city orchestra, Sinfonia Lahti, Tapiola sinfonietta, Royal Stockholm Philharmonic ou encore l’Ensemble Intercontemporain.
Chloé se perfectionne auprès de chefs reconnus tels que Sakari Oramo, Mikko Franck, Susanna Malkki ou Hannu Lintu, et a bénéficié des conseils d'Alain Altinoglu et d'Alexandre Piquion au CNSMD de Paris au cours de l'année 2018-2019.
Elle est invitée à diriger des concerts avec l’Orchestre National de France, l’Opéra National de Lorraine, l’Opéra National de Nice, l’Opéra de Rouen, l’Opéra National de Montpellier, l’Orchestre National d’Auvergne, ou encore avec l'Orchestre Pasdeloup.

Christopher Gaudreault

Canada, 25 ans

Christopher Gaudreault est un jeune chef d'orchestre et pianiste canadien ambitieux, reconnu pour sa musicalité et la diversité de son répertoire dans les deux disciplines. Récemment diplômé de l'Université du Michigan, il a obtenu une maîtrise en direction d'orchestre sous la tutelle du célèbre pédagogue Kenneth Kiesler. Également diplômé de l'Université McGill, Christopher est actuellement basé à Montréal (Canada), où il est un chef d'orchestre et un accompagnateur de chorale très demandé.
Il a eu l'occasion d’être assistant chef d'orchestre pour la production de La Bohème de Puccini à l'Université du Michigan et d'assister à une production de The Cunning Little Vixen de Janacek avec l’Opéra NUOVA à Edmonton. Christopher a également rejoint l'Atelier Lyrique de l'Opéra de Montréal pour la saison 2021-2022, en tant que pianiste et coach vocal.

Georg Köhler

Allemagne, 33 ans

[Candidat sélectionné en 2019]
Georg Köhler dirige des opéras, des concerts et des ballets dans toute l'Europe.
Parmi ses engagements marquants, récents et futurs, citons ses réinvitations au Sinfonieorchester Basel, à l'Orchestre symphonique d'État de Thessalonique et au Göttinger Symphonieorchester.
Depuis 2016, Georg a dirigé des productions de I Pagliacci et Hansel et Gretel aux opéras de Pilzen et Meiningen, ainsi que des représentations de Madame Butterfly, La Traviata et La Flûte enchantée à Pilzen et Teplice, Mort à Venise (ballet) au Theater Basel…
Georg a dirigé des orchestres tels que l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l'Orchestre du Festival de Gstaad, le Bamberger Symphoniker, le Stuttgarter Philharmoniker et le Junge Deutsche Philharmonie.
Il a étudié la direction d'orchestre à Stuttgart avec le professeur Per Borin et à Zurich avec le professeur Johannes Schlaefli, où il a obtenu son diplôme avec distinction. Il a participé à des masterclasses avec des chefs d'orchestre tels que Bernard Haitink, Esa-Pekka Salonen, David Zinman et Jaap van Zweden.

Joséphine Korda

Royaume-Uni, 24 ans

Joséphine Korda vient d’obtenir son diplôme de Perfectionnement à l'École Normale de Musique Alfred Cortot de Paris. Elle y a étudié la direction d'orchestre avec Dominique Rouits et Julien Masmondet, et la composition avec Michel Merlet et Régis Campo ; nourrissant son amour pour la musique française.
Elle est cheffe d'orchestre assistant à l'Opéra de Massy où elle a récemment dirigé le spectacle « Féminin-Masculin ».
L'année dernière, Joséphine a été sélectionnée pour la Women's Conducting Masterclass avec Marin Alsop et le Southbank Sinfabrik. En 2019, elle a reçu une bourse d'études pour travailler avec le Dartington Festival Orchestra lors de masterclasses avec Graeme Jenkins et Timothy Redmond. Elle a également dirigé dans le cadre du festival.
Josephine est titulaire d'un diplôme spécialisé en musicologie de l'Université d'Oxford, où elle était boursière pour chœur et instrument (trompette) ; elle y a fondé et dirigé l'Occasional Orchestra.
Tout en étant trompette solo du London Schools Symphony Orchestra, elle a commencé ses études de direction d'orchestre avec Peter Ash et a dirigé le LSSO lors de sa tournée 2015 en Espagne. L'année prochaine, elle poursuivra ses études de direction d'orchestre avec le maestro Arturo Tamayo, en se concentrant sur le répertoire contemporain.

Deun Lee

Corée du Sud, 32 ans

Deun Lee est diplômé avec mention en direction d'orchestre du Conservatoire Verdi de Milan (Italie), ainsi qu’en chant et en piano. Il a également une maîtrise à la Mannes School of Music de New York.
Il a remporté le 1er prix du Concours international pour chefs d'orchestre d'opéra Luigi Mancinelli, ainsi que le 1er prix du concours international de direction d'orchestre BMI. Il a participé à de nombreuses productions d'opéra et à des concerts en tant que chef d'orchestre principal ou invité, notamment L'Élixir d'amour, La Bohème, Un Ballo in Maschera, La Cambiale di Matrimonio (Festival Rossini-150), L'Italienne à Alger, Le Château de Barbe Bleue de Bartok, Carmina Burana de Carl Orff…
Il a été sélectionné comme chef d'orchestre assistant pour la production du Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn pour « Sound, Music ! 2019 » de la Filarmonica della Scala.
Deun Lee est également le directeur artistique du Belloni Opera Festival en Italie, où il présente régulièrement des productions d'opéra.

Haoran Li

Chine, 35 ans

[Candidat finaliste en 2019]
Haoran Li a déjà remporté le premier prix du 5e concours de direction Jeunesses Musicales (Bucarest), le « prix de l'Orchestre » (Philharmonique de Radio France) et le « prix du public » au 4e concours Evgeny Svetlanov à Paris (2018).
Parmi les orchestres qu'il a dirigés précédemment, citons l'Orchestre philharmonique de Radio France, le Deutsches Symphonie Orchester, le MDR Leipzig Radio Symphony Orchestra, le Konzerthausorchester Berlin, l'Orchestre philharmonique de Moscou, le DRP Saarbrücken, l'Orchestre philharmonique George Enescu, l'Orchestre symphonique de Vancouver…
Haoran a participé à des masterclasses avec Daniel Barenboim, Seiji Ozawa, Gennady Rozhdestvensky, Fabio Luisi, Neeme Järvi, Peter Eötvös, Tugan Sokhiev et Horia Andreescu.
En 2013, il a reçu la bourse de direction d'orchestre au festival de musique d'Aspen et a fait ses débuts en 2016 avec le National Center for the Performing Arts China.
Au cours de la saison 2022/2023, Haoran dirigera une nouvelle production à l'Opéra royal du Danemark, pour ses débuts dans cette maison, et retournera en tant que chef invité de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.
Né dans une famille de musiciens, il a commencé le piano à l'âge de six ans. Il a poursuivi sa formation au Conservatoire Central de musique de Pékin et à la Hochschule für Musik Hanns Eisler (Berlin). Il a notamment eu pour professeurs Xia Xiao-Tang, Christian Ehwald, Hans-Dieter Baum et Alexander Vitlin.

Sucen Liu

Chine, 33 ans

Sucen Liu est pianiste et compositrice : d'abord en Chine, où elle gagne plusieurs prix, puis en France à partir de 2006 où elle obtient son diplôme de composition au Conservatoire de Toulouse.
En 2010, elle compose pour le Festival Occitània (Orchestre de Chambre de Toulouse). Elle approfondit la composition à Paris avec Éric Tanguy, et gagne un prix de composition au Beijing Modern Music Festival en 2012.
Ayant souvent dirigé ses créations (orchestres des conservatoires de Wuhan et de Toulouse), elle s’oriente vers un cursus de chef avec Adrian McDonnell et Roger Boutry (Musique des Transmissions de Versailles) au Conservatoire Frédéric Chopin de Paris, et à la Schola Cantorum dont elle est diplômée. Elle participe à des masterclasses avec Nicolas Brochot (Orchestre d’Évry), Pierre-Michel Durand (Orchestre Prométhée) et Claire Gibault (Paris Mozart Orchestra).
En 2020, elle est parmi les finalistes du concours de chef assistant de l’Orchestre national d’Île-de-France. Elle poursuit actuellement ses études au Conservatoire à rayonnement régional de Paris.

Luigi Mazzocchi

Italie, 33 ans

[Candidat sélectionné en 2017]
Luigi Mazzocchi a obtenu ses diplômes avec mention en violon, composition et direction d'orchestre aux conservatoires de musique de Brescia et de Parme. Il s’est perfectionné en direction d'orchestre à l'Accademie Musicale Pescarese, à l'Académie italienne de direction d'orchestre de Milan et à l'Accademie Musicale Chigiana de Sienne avec Michel Tabachnik et Daniele Gatti.
Ces dernières années, il a été assistant des chefs d'orchestre Umberto Benedetti Michelangeli, Roberto Tolomelli, Corrado Rovaris, Ivan Lopez Reynoso et Giacomo Sagripanti.
Depuis 2015, Luigi a établi une collaboration constante avec l'Opéra d'Oviedo (Espagne) où il a été engagé à la fois comme assistant chef d’orchestre et chef d'orchestre dans plusieurs productions (Il Duca d'Alba, Così fan tutte, Il Turco in Italia, Lucia di Lammermoor).
Sur la saison 2019-2020, Luigi a dirigé l'Orchestre symphonique « Toscanini » et a également fait ses débuts au Teatro Regio de Parme pour le Festival Verdi 2019. En janvier 2020, il a dirigé Lucia di Lammermoor de Donizetti à l'Opéra d'Oviedo, avec le Philarmonia d'Oviedo.
Luigi a dirigé des orchestres en Italie, en Espagne, en Belgique et en Angleterre.

David Molard Soriano

France, 31 ans

Directeur musical et fondateur de l’Orchestre des Jeunes d’Île-de-France, David est depuis 2019 chef assistant de l'Orchestre National de France, auprès d’Emmanuel Krivine puis de Cristian Măcelaru ; il a dirigé l'ONF dans de nombreux programmes.
De 2014 à 2018, David a assisté Paavo Järvi à l’Orchestre de Paris et à l’Estonian Festival Orchestra, ainsi que Fabien Gabel et Gustavo Dudamel aux Rencontres Musicales d’Évian.
En 2019, il a dirigé deux concerts avec Jean-Claude Casadesus au Festival Transsibérien de Vadim Repin à Lille. En 2020-2021, David a fait ses débuts à l'Orchestre national de Bretagne et à l'Orchestre national du Capitole de Toulouse.
Précédemment, il a également dirigé l’Opéra national de Lorraine, l’Orchestre philharmonique du Liban, l’Orchestre de chambre du Luxembourg, l’Opéra de Limoges…
David a obtenu son Diplôme Supérieur de direction à l’École Normale de Musique Alfred Cortot de Paris et s’est perfectionné auprès de Tugan Sokhiev, Neeme Järvi, Guennadi Rojdestvenski, Jorma Panula et Georges Prêtre.

Riku Okamoto

Japon, 22 ans

Né à Shiga (Japon), Riku Okamoto a commencé le violon à l'âge de trois ans. Il a remporté le 4e prix du 26e concours de musique classique du Japon et est entré au département de direction du Tokyo College of Music en 2017, en tant qu'étudiant boursier spécial. Il a reçu les enseignements de Junichi Hirokami, Toshifumi Tashiro, Nobutaka Masui, Akihito Mihara et Toshihiro Yonezu.
Riku a également été choisi comme boursier de la Toda Scholarship Foundation par le Tokyo College of Music de 2017 à 2020.
Actuellement, il est chef d'orchestre assistant au Super Kids Orchestra (Directeur artistique Yutaka Sado, appartenant au Hyogo Performing Arts Center), Kyoto Junior Orchestra (Super visor Junichi Hirokami, appartenant au City of Kyoto Symphony Orchestra).
Il a participé aux masterclasses de Boris Belkin, Tsugio Tokunaga, Yasuhiko Shiozawa.

Pablo Devigo

Espagne, 31 ans

Le chef d'orchestre espagnol Pablo Devigo a été félicité à plusieurs reprises pour son fort engagement et sa passion. Au cours de la saison 2019-2020, il a occupé le poste de chef d'orchestre associé au Carmel Symphony Orchestra (Indiana, États-Unis) et en 2020, il a fait ses débuts en Espagne avec l'Orchestre philharmonique royal de Galice.
Parmi ses apparitions les plus récentes, citons le Concours international de direction d'orchestre Khachaturian 2021, où il est allé jusqu’en finale.
Pablo a eu la chance de recevoir des conseils de chefs tels que Bernard Haitink, Fabio Luisi, Dima Slobodeniouk, Robert Spano et David Zinman.
Originaire de Castro Caldelas (Espagne), Pablo a reçu une large formation musicale interdisciplinaire. Il a bénéficié en 2015 d’une bourse Fulbright pour poursuivre ses études de direction d'orchestre à l'Institut de musique de Cleveland. En 2018, il a été bénéficiaire d'une bourse au festival de musique d'Aspen. Pablo poursuit actuellement son doctorat à l’université d’Indiana avec le chef d’orchestre Arthur Fagen.

Junping Qian

Chine, 31 ans

Junping Qian vient de terminer sa deuxième année en tant que chef adjoint du Royal Scottish National Orchestra. Après son diplôme au Curtis Institute of Music, il a étudié avec Mark Gibson, Michael Jinbo et Otto Werner Mueller. Il a pour mentor Daniel Harding depuis 2014 et Sir Roger Norrington depuis 2019. Il a obtenu son diplôme de la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin auprès des professeurs Christian Ehwald, Hans-Dieter Baum et Manuel Nawri.
Junping a remporté de nombreux prix et bourses dont le Concours de Bucarest (2017) et la bourse de la Bruno Walter Memorial Foundation (2018).
Depuis 2015, Junping a pu diriger de nombreux orchestres : symphonique national du Danemark, Royal Scottish National Orchestra, Orchestre de l'Opéra d'État de Hongrie, philharmonique George Enescu, symphonique de la radio suédoise, Berlin Sinfonietta, philharmonique de Shanghai, symphonique de Shenzhen, de l'Orchestre de Guangzhou, St. Petersburg Chamber Philharmonic, Toronto Festival Orchestra…
Parmi ses engagements récents, notons une tournée en Chine avec l'Orchestre philharmonique du Teatro del Giglio Lucca, ses débuts professionnels en Amérique du Nord avec l'orchestre philharmonique de Calgary et des réinvitations des orchestres de Toronto, Macao, Shanghai, Qingdao, Kunming, Xi'An, Bucarest, Iasi et Tirgus Mures.

Jack Sheen

Grande-Bretagne, 28 ans

Originaire de Manchester, Jack Sheen a fait ses débuts avec le London Symphony Orchestra, le London Philharmonic Orchestra et le Britten Sinfonia en 2021. Il est également retourné au Lucerne Festival Academy en tant que chef d'orchestre associé.
Jack a participé à des masterclasses prestigieuses, a bénéficié de bourses et a été invité dans de nombreux festivals à travers le monde : bourse à Tanglewood, Dartington, programme pour jeunes artistes Britten-Pears et Festival international de Manchester.
En 2017, il est devenu le plus jeune boursier en direction d'orchestre au Royal Northern College of Music, nommé et encadré par Sir Mark Elder, travaillant en étroite collaboration avec le Hallé et le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra.
Aussi à l'aise dans le répertoire classique que dans les œuvres contemporaines, Jack s'est produit avec le BBC Philharmonic, le Royal Northern Sinfonia, le Halberstadt Orchestra et le London Sinfonietta, ainsi que dans des productions de Gianni Schicchi de Puccini, Hansel et Gretel de Humperdinck et Les Noces de Figaro de Mozart.

Yu Sugimoto

Japon, 30 ans

[Candidat demi-finaliste en 2019]
Né à Kyoto, Yu Sugimoto a étudié à l'Université de musique et de théâtre de Hambourg sous la direction du professeur Ulrich Windfuhr.
Il a déjà dirigé de nombreux orchestres : philharmonique de Kanagawa, symphonique de Kyoto, symphonique de Kyusyu (Japon), symphonique de Hambourg, symphonique de Dresde, symphonique du Land de Detmold, philharmonique de Baden-Baden, symphonique de Thuringe, symphonique de Saalfeld-Rudolstadt, symphonique de Münster, philharmonique de la ville de Heidelberg (en Allemagne), symphonique des Abruzzes (Italie) et la Sttatskapelle de Halle.
Il a également dirigé de nombreux opéras comme La Flûte enchantée, La clémence de Titus, Hansel et Gretel, Rigoletto, Eugène Onéguine, Alcina, Oreste et L'empereur de l'Atlantide...
En 2012 et 2013, il a reçu une bourse avec les recommandations de Seiji Ozawa et le soutien de Yuji Yuasa de la Fondation Rohm Music.
Pour la saison 2021/2022, il travaille comme répétiteur au Theater Bremen.

Federico Tibone

Italie, 34 ans

[Candidat sélectionné en 2019]
Pianiste de formation, Federico Tibone obtient son diplôme en direction d’orchestre dans la classe de Nicolas Brochot, tout en bénéficiant des conseils de Marco Guidarini, Jorma Panula, Donato Renzetti, Vittorio Parisi et Jin Wang.
En 2017, il est chef assistant de Fayçal Karoui à Pau pour le Requiem de Verdi. Il est également finaliste du Concours de chef d’orchestre BMI (Bucarest). L’année suivante, il est invité par l’Académie de l’Opéra de Paris à diriger des scènes d’opéra en concert à l’Amphithéâtre Bastille et au Palais Garnier.
Parmi ses projets de direction, notons Così fan Tutte de Mozart à Orvieto (Italie) en 2017 ; Un Bal masqué de Verdi au Abay Opera House (Almaty, Kazakhstan) en 2018 et Madame Butterfly à Orvieto (Italie) en 2020.
En 2018, il obtient le deuxième prix au 8e Concours de chefs d’orchestre d’opéra (Orvieto, Italie) et en 2021 il est finaliste de deux concours de direction : Hans von Bülow Conducting Competition et Lányi
International Conducting Competition.

Jiong-Jie Yin

Chine, 21 ans

Jiong-Jie Yin est actuellement étudiant au Conservatoire Central de musique de Pékin, après une formation auprès du chef d'orchestre Chen Lin.
Depuis 2015, il a été sélectionné pour participer à plusieurs masterclasses de chefs d'orchestre : Jukka-Pekka Saraste, Myung-Whun Chung, Esa-Pekka Salonen, Marek Pijarowski et Neeme Järvi (2021), qui l’a félicité pour son enthousiasme et sa persistance à obtenir de grands résultats.
À seulement 16 ans, il a été présélectionné dans de nombreux concours de direction internationaux. En 2019 et 2020, il a participé au 9e concours international de chef d'orchestre Sir Georg Solti en étant l’un des douze concurrents sélectionnés à travers le monde, et il a été demi-finaliste du concours international de chef d'orchestre des Jeunesses Musicales de Bucarest.
Jiong-Jie a participé à de nombreux festivals de musique nationaux, tels que le Festival international des arts de Shanghai et le Festival de musique moderne de Pékin. Il a également collaboré avec l'Orchestre philharmonique Georg Enescu, l'Orchestre philharmonique de Hangzhou, l'Orchestre philharmonique de Lublin, l'Orchestre symphonique de Ningbo, l'Orchestre symphonique de Kunming Nie-Er, l'Orchestre symphonique des jeunes de Chine…

Jury 2021

Le jury du 57e Concours est présidé par le chef d’orchestre Paul Daniel

Paul Daniel

Président du jury, chef d'orchestre

Paul Daniel est Directeur musical de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine depuis septembre 2013.
Il dirige la formation lors d’une série de concerts symphoniques chaque saison, à Bordeaux et en tournée, comme à Salzbourg, ainsi que les opéras La Bohème, La Damnation de Faust et Tristan und Isolde, Don Carlo, Samson et Dalila, Simon Boccanegra, Le Songe d’une nuit d’été, Le Tour d’écrou, L’Heure espagnole, Les Pêcheurs de perles, Il Pirata, Pinocchio de Boesmans, Elektra de Strauss, Anna Bolena (2018), La Walkyrie (2019) ou Le Démon (janvier 2020). Paul Daniel développe les enregistrements « ONBA Live » avec Actes Sud : Wagner, Mahler, Sibelius, Tchaïkovski et Dvoràk (2018). Pour Deutsche Grammophon un programme d’airs d’opéras français avec la soprano Gaëlle Arquez (2017) et pour Erato Le Poème de l’amour et de la mer de Chausson et une version des Sea Pictures d’Edward Elgar avec la contralto québécoise Marie-Nicole Lemieux (septembre 2019).
Paul Daniel est Chef principal et directeur artistique de la Real Filarmonía de Galice depuis 2012. Il a été Chef principal et conseiller artistique du West Australian Symphony Orchestra (2009-2013) et a en outre occupé les postes de Directeur musical de l’English National Opera (1997-2005), Opera North (1990-1997) et Opera Factory (1987-1990).
Paul Daniel dirige les plus grandes formations orchestrales internationales (Philharmonia, London Philharmonic, Orchestra of the Age of Enlightenment, les Orchestres de la BBC, Orchestre de Paris, New York Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, Tonhalle Orchester Zurich, Netherlands Radio Philharmonic, City of Birmingham Symphony Orchestra, Royal Scottish National Orchestra, Bournemouth Symphony Orchestra, Royal Liverpool Philharmonic, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Lyon, Orchestre de la Suisse Romande, Sydney Symphony, Deutsche Kammerphilharmonie...), Bayerische Rundfunk, ainsi que des opéras sur les scènes des Royal Opera House Covent Garden (Gloriana de Britten), English National Opera (Lucrezia Borgia, Le Nozze di Figaro), La Monnaie de Bruxelles (Lulu), Frankfurt Oper (A Village Romeo and Juliet), Bayerische Staatsoper, Deutsche Oper Berlin (Les Troyens), Opéra National de Paris (L’Enfant et les sortilèges et Der Zwerg), Metropolitan Opera de New York (Die Zauberflöte), Teatro Real de Madrid (Hänsel et Gretel 2016), La Clemenza di Tito (Semperoper Dresden 2017), Cosí fan tutte (Seattle Opera 2018), Der fliegende Holländer (Espagne), et lors des festivals internationaux (Aix-en-Provence, Aldeburgh et Bregenz) ou Werther (Tokyo mars 2019).
Paul Daniel a dirigé notamment les créations mondiales de The Mask of Orpheus d’Harrison Birtwistle, Baa Baa Black Sheep de Michael Berkeley et Playing Away de Benedict Mason (Munich) Slaughterhouse 5 d’Hans-Jurgen von Bose et la création de Judith Weir (co-commande Festival de Bregenz et Covent Garden) ...
Son abondante discographie comprend entre autres Elijah de Mendelssohn avec Orchestra of the Age of Enlightenment (DECCA), la Symphonie n°3 d’Elgar (2000), Dialogues des Carmélites de Poulenc, Lulu de Berg avec Barbara Hannigan production de La Monnaie de Bruxelles (Grammophon Award 2015 et DVD), Falstaff de Verdi et Wozzeck de Berg (Chandos), Belshazzar’s Feast de Walton (Naxos), The Solent : Fifty Years of Music de Vaughan Williams (2013)...

Jacques Mercier

Membre du jury et juré des présélections, chef d'orchestre

Premier prix de direction d’orchestre à l’unanimité au CNSM de Paris, Jacques Mercier obtient aussi le Premier Prix du Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon. Assistant de Pierre Boulez à l’Opéra de Paris et à l’Ensemble Intercontemporain, il bénéficie des conseils d'Herbert von Karajan.
Jacques Mercier entame rapidement une carrière internationale. Il dirige de prestigieuses formations : l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, le London Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Suisse Romande… Qualifié de "Souveräner Dirigent" à Berlin, Jacques Mercier se produit au festival de Salzbourg tout comme à Séoul, Montréal, Kyoto, Helsinki… et Madrid où il est cité par la critique comme "l’un des meilleurs chefs français et européens de sa génération". De 1982 à 2002, Jacques Mercier est directeur artistique et chef permanent de l’Orchestre national d’Ile-de-France. "Déployant une énergie et un enthousiasme communicatif, Jacques Mercier est parvenu à hisser sa formation au premier rang des orchestres français." (Olivier Bellamy dans L’Événement du Jeudi) ; "Jacques Mercier a fait la preuve irréfutable de son grand talent fait de précision et de maîtrise, mais aussi de flamme et de panache." (Pierre Petit, Le Figaro).
Durant sept années, Jacques Mercier est chef permanent du Turku Philharmonic en Finlande : une expérience déterminante dans son approche des oeuvres des compositeurs du Nord de l’Europe comme Sibelius dont il s’attache à faire découvrir le répertoire en France. Mais son talent fait de précision, de rigueur, de finesse et d’une extrême sensibilité s’illustre à merveille dans le répertoire français des XIXe et XXe siècles jusqu’à la musique d’aujourd’hui qu’il défend avec passion. Il crée en particulier des oeuvres de Iannis Xenakis, Luis de Pablo, Philippe Manoury et Wolfgang Rihm…
Pour le choix de ses enregistrements Jacques Mercier fait preuve de curiosité et de pertinence. On lui décerne le Grand Prix de l'Académie Charles Cros pour Bacchus et Ariane et Mélodies d'Albert Roussel et le Prix de l'Académie du disque lyrique pour Djamileh de Bizet. Son dernier enregistrement Le Martyre de Saint-Sébastien de Claude Debussy paru chez RCA a obtenu Le Choc du Monde de la Musique.
Dans le domaine de l'opéra, Jacques Mercier dirige tout particulièrement des œuvres issues du répertoire français : Carmen, Faust, Béatrice et Bénédict, Dialogues des Carmélites.
Élu " Personnalité musicale de l'année 2002 " par le Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale, Jacques Mercier a été chef permanent et directeur artistique de l'Orchestre national de Lorraine à Metz de 2020 à 2017, se fixant pour objectif d'amener cette phalange au tout premier plan.

Gillian Moore

Membre du jury, directrice d’institution musicale

Directrice de la musique du Southbank Centre

Gillian Moore est directrice de la musique et du spectacle vivant du Southbank Centre de Londres, où elle supervise un vaste programme de musique classique, jazz et contemporaine dans l'une des plus grandes institutions culturelles du monde. Au Southbank Centre, Gillian s'est engagée à changer le paysage musical, à développer des initiatives pour trouver de nouveaux publics et à soutenir les nouvelles musiques. Elle a également été à l'avant-garde des questions de diversité et d'égalité dans la musique en encouragement le débat et en proposant des initiatives telles que les petits-déjeuners des Femmes dans la musique au Southbank Centre.
Au cours de sa brillante carrière, elle a collaboré avec de nombreuses grandes figures musicales et artistiques de notre époque et leur a commandé des œuvres. Gillian a été décorée du titre de Commandeur de l'Ordre le plus excellent de l'Empire britannique (CBE) par le Prince Charles en 2019.
Gillian est née à Glasgow, et travaille depuis plus de 35 ans à faire connaître la musique et les arts à la plus grande communauté possible. En 1983, Gillian est devenue la première responsable de l'éducation dans un orchestre britannique, emmenant le London Sinfonietta dans les écoles et les prisons, avant de devenir responsable de l'éducation au Southbank Centre. De retour au London Sinfonietta en tant que directrice artistique entre 1998 et 2006, elle a commandé de nombreuses nouvelles œuvres et a développé une approche qui a permis de relier les nouvelles musiques à une culture plus large, incluant les arts visuels, la danse et l'électronique.

Camille Pépin

Membre du jury, compositrice

2020 : compositrice de l'année aux Victoires de la Musique Classique pour The Sound of Trees
2020/2021 : résidence au Festival International de musique de Besançon
2019 : Sortie de l'album Chamber Music (NoMadMusic)
2018 : nommée parmi les Trente Eclaireurs de Vanity Fair
2018/2019 : résidence à l'Orchestre de Picardie
2017 : Remise du Prix d'Encouragement Musique décerné par l'Académie des Beaux-Arts
Novembre 2015 : Grand Prix Sacem Musique Symphonique catégorie "Jeune Compositeur »
Avril 2015 : Création de Vajrayana à la Philharmonie de Paris avec l'Orchestre national d'Île de France

Née en 1990, Camille Pépin est l'une des compositrices les plus prestigieuses de sa génération. Elle étudie au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Amiens, puis au Pôle Supérieur de Paris où elle étudie l’arrangement avec Thibault Perrine, et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où elle obtient cinq premiers prix (orchestration, analyse, harmonie, contrepoint et fugue & formes). Elle apprend notamment auprès des compositeurs Thierry Escaich, Guillaume Connesson et Marc-André Dalbavie qui ont particulièrement marqué son parcours musical.
Elle est lauréate de divers concours & distinctions : Concours de composition Île de Créations - ONDIF 2015, Grand Prix Sacem Jeune Compositeur 2015, Prix du public au Festival européen Jeunes Talents 2016, Prix de l’Académie des Beaux-Arts 2017, Trente Eclaireurs Vanity Fair 2018 puis elle est nommée compositrice de l'année aux Victoires de la Musique Classique 2020.
Ses oeuvres sont jouées par de prestigieux orchestres (BBC Symphony Orchestra, Malmö Live Symphony Orchestra, Orchestre national de Lyon, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre national de Bordeaux Aquitaine, Orchestre national d’Île de France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de l’Opéra de Rouen, Orchestre de Picardie). Elles sont notamment dirigées par Mikko Franck, Fabien Gabel, Ben Glassberg, Karen Kamensek, Leonard Slatkin & Arie Van Beek.
En musique de chambre et soliste, elle travaille notamment avec Guillaume Bellom, Adélaïde Ferrière, Julien Hervé, le Quatuor Hermès, Thibault Lepri, Yan Levionnois, Fiona McGown, le Trio Métral, Raphaëlle Moreau, Célia Oneto Bensaid, Ensemble Polygones, Anaëlle Tourret.
Elle est compositrice invitée lors de nombreux festivals & évènements (Festival de Besançon, Sommets Musicaux de Gstaad, Concours Long-Thibaud, Festival des Arcs, Présences, Messiaen, Aix-en-Provence, Musikstage Mondsee) et ses oeuvres sont jouées dans les salles les plus prestigieuses (Het Concertgebouw Amsterdam, Elbphilharmonie de Hambourg, Wiener Konzerthaus, Kölner Philharmonie, Barbican Center London, Philharmonie de Paris, Auditorium de Radio France, Halle aux Grains de Toulouse, Müpa Budapest, Bozar à Bruxelles, Konzerthuset Stockholm, Konzerthaus Dortmund etc).
Camille est compositrice en résidence avec l’orchestre de Picardie de 2018 à 2019 puis au festival international de musique de Besançon de 2019 à 2021.
Son premier album Chamber Music (NoMadMusic, 2019) est récompensé par un Choc Classica, Choc Classica de l’année 2019, FFF Télérama, Choix de France Musique, Supersonic de Pizzicato Magasine, Joker de Crescendo Magasine et figure dans le top 10 des sélections classiques 2019 de Libération.
Camille est lauréate de la Fondation Banque Populaire et ses oeuvres sont éditées aux éditions Billaudot, Durand-Salabert-Eschig et Jobert.

Dima Slobodeniouk

Membre du jury, chef d'orchestre

Né à Moscou, Dima Slobodeniouk a étudié le violon à l'École centrale de musique de Moscou avec Zinaida Gilels et Jevgenia Chugajev, au Conservatoire de Finlande moyenne ainsi qu'à l'Académie Sibelius avec Olga Parhomenko. Il a étudié la direction d'orchestre à l'Académie Sibelius sous la direction de Leif Segerstam, Atso Almila et Jorma Panula, il a également étudié avec Ilya Musin et Esa-Pekka Salonen. Il s'efforce d'inspirer les jeunes musiciens de demain. Poursuivant son travail dans le domaine de l'éducation, Slobodeniouk a lancé une initiative de direction d'orchestre avec l'Orquesta Sinfónica de Galicia, offrant aux étudiants la possibilité de travailler sur le podium avec un orchestre professionnel.
Salué pour sa direction artistique intelligente, Dima Slobodeniouk occupe depuis 2013 le poste de directeur musical de l'Orquesta Sinfónica de Galicia, qu'il cumule avec ses fonctions de chef principal de l'Orchestre symphonique de Lahti et de directeur artistique du Festival Sibelius après sa nomination en 2016. Associant ses racines russes à l'influence culturelle de la Finlande, il s'appuie sur le puissant héritage musical de ces deux pays.
Il travaille avec des orchestres tels que le Berliner Philharmoniker, le Gewandhausorchester Leipzig, le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, le Concertgebouworkest Amsterdam, le London Philharmonic Orchestra, le London Symphony Orchestra, l'Orchestre symphonique de la radio finlandaise, l'Orchestre philharmonique de Rotterdam, les orchestres symphoniques de Chicago et de Baltimore ainsi que les orchestres symphoniques de Sydney et de la NHK.
L’année 2020 - 2021 est marquée par ses débuts avec l'Orchestre philharmonique de Stockholm et l'Orchestre symphonique de Pittsburgh mais également son retour au Boston Symphony Orchestra pour diriger l'intégrale de l'Oiseau de feu de Stravinski, au Minnesota Orchestra hr-Sinfonieorchester Frankfurt, au Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, au Radio-Symphonieorchester Wien avec le Prométhée de Scriabine et la Symphonie de psaumes de Stravinski avec le Choeur ORF, au Netherlands Radio Philharmonic pour sa 75e saison avec Truls Mørk et l'Orquestra Simfònica de Barcelona.
La discographie de Slobodeniouk s'est récemment enrichie d'enregistrements des Suites de Prokofiev avec l'Orchestre symphonique de Lahti, avec lequel il avait auparavant enregistré des œuvres de Kalevi Aho (BIS). Ce dernier a reçu le prix du BBC Music Magazine en 2018. Il a enregistré des œuvres de Stravinsky avec l'Orquesta Sinfónica de Galicia (BIS), Perttu Haapanen et Lotta Wennäkoski avec l'Orchestre symphonique de la radio finlandaise (Ondine) et des œuvres de Sebastian Fagerlund avec l'Orchestre symphonique de Göteborg (BIS).

Jean-François Verdier

Membre du jury, chef d'orchestre

Jean-François Verdier est directeur artistique et musical de l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté.
Super-soliste de l’Opéra de Paris, il est considéré comme l’un des meilleurs clarinettistes européens, lauréat des concours internationaux de Tokyo, Vienne, Anvers, Colmar, Lugano, et joue sous la direction de Bernstein, Ozawa, Muti, Gergiev, Salonen, Boulez, Jordan, Dohnanyi, Dudamel, Nelsons... Il est notamment invité par le Concertgebouw d’Amsterdam et enseigne au CNSM de Paris.
Prix Bruno Walter du Concours international de direction d’orchestre de Lugano en 2001, c’est avec les conseils d’Armin Jordan et Kent Nagano qu’il débute un parcours de chef d’orchestre rapidement salué par la critique.
Chef résident de l’Orchestre national de Lyon (2008-10), il est directeur artistique de l’Orchestre Victor Hugo depuis 2010. Avec cet orchestre, il enregistre plusieurs disques primés par la critique internationale.
Il est sollicité par les grandes scènes lyriques et symphoniques : Opéra national de Paris (Bastille et Garnier), Madrid, Montréal, Munich, Lausanne, Luxembourg, Berne, Biel, Bruxelles, Mexico, Salerne, Tokyo, Nagoya, Vienne, Bolchoï de Moscou...
Il est aussi l’invité des orchestres et opéras nationaux français : Capitole de Toulouse, Lyon, Montpellier, Metz, Bordeaux, Ile-de-France, Nantes, Ensemble orchestral de Paris... Il collabore avec Susan Graham, Rolando Villazon, Ludovic Tézier, Karine Deshayes, Isabelle Faust, Anne Queffélec, Sergei Nakariakov, Nemanja Radulovic... avec les chorégraphes Anna Teresa de Keermaeker, Jose Martinez... Il est aussi jury de concours internationaux, notamment en compagnie de Leonard Slatkin, Dennis Russel Davies ou Jorma Panula.
Il compose des contes musicaux : une suite pour Pierre et le loup, Le Canard est toujours vivant ! (texte de Bernard Friot, avec Jacques Gamblin, Milan) ; Anna, Léo et le gros ours de l’armoire (Actes sud) joué à la Philharmonie de Paris (tous deux Coup de Coeur de l’Académie Charles Cros) ; Nuage Rouge (texte de Vincent Cuvellier) joué à la Folle Journée de Nantes ; Le Carnaval (gastronomique) des animaux.
Il a écrit un mini-opéra pour enfants créé par le Capitole de Toulouse en 2019 : Orphée.
Jean-François Verdier est Chevalier des Arts et des Lettres.

Katy Woolley

Membre du jury, musicienne d'orchestre

Née dans le sud-ouest de l'Angleterre en 1989, Katy Woolley a été nommée cor solo de l'Orchestre du Concertgebouw en 2019 et est considérée comme l'une des musiciennes les plus passionnantes de sa génération.
Elle a étudié au Royal College of Music de Londres avec Simon Rayner, puis à l'Université des Arts de Berlin avec Christian Friedrich Dallmann. Pendant ses études, Katy Woolley a été cor solo de l'Orchestre européen des jeunes avant d'accepter le poste de troisième cor dans l'Orchestre Philharmonia sous la direction d'Esa Pekka Salonen ; elle a été la première femme membre des cuivres dans les 75 ans d'histoire de l'orchestre. Katy a obtenu un diplôme de première classe au Royal College of Music et s'est vu décerner la médaille d'or Tagore par S.A.R. le Prince de Galles en tant que meilleure élève.
À l'âge de vingt-deux ans, Katy a été nommée cor solo de l'orchestre Philharmonia. Cette nomination l'amène à déployer ses ailes de soliste en interprétant des œuvres de Mozart, Richard Strauss et Britten, ainsi qu'en créant le Concerto pour quatre cors "Forest" de Tansy Davies avec le Philharmonia Orchestra et le New York Philharmonic Orchestra.
Enseignante passionnée et dévouée, Katy Woolley a été professeur de cor à la Royal Academy of Music de Londres ; elle est passée professeur international invitée lors de son départ pour Amsterdam. En tant que professeur invité, elle a formé des étudiants dans toute l'Europe ainsi qu'en Amérique du Nord et du Sud, en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Plus récemment, elle a pris plaisir à tirer parti de l'essor de la technologie en permettant aux étudiants de nouer des liens de grande envergure à l'échelle mondiale.

Catherine Larsen-Maguire

Juré des présélections, cheffe d'orchestre

Catherine Larsen-Maguire est née à Manchester et est maintenant basée à Berlin. Son répertoire s'étend du baroque au 21e siècle ; elle s'intéresse particulièrement à la musique contemporaine et a dirigé en création de nombreuses œuvres. Après dix ans comme basson solo à l'Opéra Comique de Berlin, et après avoir dirigé en 2009 la première allemande de "Die Rote Zora" d'Elisabeth Naske, elle a commencé à se concentrer exclusivement sur la direction d'orchestre en 2012.
Catherine Larsen-Maguire a partagé la scène avec des chanteurs et des solistes de renommée internationale ; elle a dirigé les orchestres philharmoniques de Brême, Magdebourg, Augsbourg et Nuremberg, l'orchestre du Komische Oper Berlin, l'Orchestre symphonique de Bochum, le Deutsches Kammerorchester Berlin, l'Orchestre philharmonique de Belgrade, l'Orchestre de la radio slovène, l'Orquesta Ciudad de Granada, l'OFUNAM à Mexico, l'Orquesta Sinfónica de Xalapa, l'orchestre du Conservatoire de Colburn à Los Angeles, le Klangforum Wien, l'Ensemble Musikfabrik et l'Ensemble Resonanz.
Accordant une grande importance au travail avec les jeunes professionnels, Catherine est très demandé auprès des orchestres de jeunes et dans les écoles de musique du monde entier. Dans le cadre du Young Euro Classic Festival, elle a fait ses débuts au Konzerthaus de Berlin et est revenue un an plus tard pour diriger une première mondiale avec le Ballet allemand des jeunes, suivie d'une tournée en Chine. De plus en plus connue comme professeur de direction d'orchestre, elle a été professeur invité à l'Université des Arts de Berlin et a été membre de la faculté du Festival Femusc au Brésil pendant cinq ans. Elle donne régulièrement des masterclasses en Allemagne et à l'étranger, et a été membre du jury du Concours de Besançon pour jeunes chefs d'orchestre en 2017 et 2019.
La saison 2019/20 et au-delà verra Catherine diriger des créations mondiales à la Ruhrtriennale en Allemagne et au Bridge Strings Festival de Glasgow, et faire ses débuts avec le London Philharmonic Orchestra, le Scottish Chamber Orchestra, le BBC Scottish Symphony Orchestra, OSUSP à Sao Paulo, l'Orquesta de Cámara de Chile, l'Orchestre de Picardie et le Young Israel Philharmonic. Elle retournera également à Grenade, en Chine, dans plusieurs orchestres au Mexique, à l'Orchestre de la radio slovène et dans des festivals d'été aux États-Unis.
Catherine Larsen-Maguire a étudié la musique à l'université de Cambridge et le basson à la Royal Academy of Music de Londres, avec Klaus Thunemann à Hanovre et à l'académie Karajan de Berlin. Elle a remporté le premier prix du concours de basson du printemps de Prague en 1996 et a joué en tant que basson solo invité dans de nombreux grands orchestres en Allemagne et en Angleterre, travaillant régulièrement avec des chefs d'orchestre tels que Claudio Abbado, Bernard Haitink, Sir Simon Rattle et Kirill Petrenko.

Étapes du 57e Concours

Présélections – 20 avril au 4 juillet 2021

Chaque candidat inscrit est appelé à diriger des œuvres symphoniques jouées par deux pianistes à deux pianos, devant deux membres du jury.

Pianistes

  • David Berdery
  • Paul Montag

Membres du jury en charge des épreuves de présélection

  • Catherine Larsen-Maguire
  • Jacques Mercier

Programme

  • Claude Debussy
    La Mer, trois esquisses symphoniques
    Transcription pour deux pianos de André Caplet
  • Ludwig van Beethoven
    Die Geschöpfe des Prometheus, op.43

Allemagne, Berlin

Institut Français
Reporté du 1er au 4 juillet 2021

France, Paris

École Normale de musique Alfred Cortot
20 et 21 avril 2021
+ ajout du 23 avril 2021

Chine, Pekin

Central Conservatory of Music
Reporté le 24 juin 2021
en visioconférence

Canada, Montréal

Conservatoire de musique
Reporté le 28 juin 2021
en visioconférence

France, Besançon

NOUVEAU LIEU : Théâtre Ledoux
Lundi 3, mardi 4 et mercredi 5 mai

Inscriptions

Les inscriptions étaient ouvertes du 25 janvier au 10 février 2021 dans la limite des places disponibles. Elles ont fermé le 5 février 2021.
La liste d’attente est également close.

Nous restons informés de l’évolution des restrictions dues à l’épidémie de COVID-19, notamment concernant les déplacements à l’international :

  • En cas d’annulation totale du Concours avant les présélections, les droits d’inscriptions seront intégralement remboursés ;
  • En cas d’annulation des épreuves de septembre décidée après le déroulement des présélections, les droits d’inscriptions ne seront remboursés qu’aux candidats sélectionnés ;
  • En cas d’impossibilité de déplacement des candidats dues aux restrictions de circulation liées à la pandémie, pour participer aux présélections ou aux épreuves finales, leurs droits d’inscriptions seront intégralement remboursés.
Règlement du Concours (2021)
Affiche 2021