Le 2 juillet 2020

Un 73e Festival en édition limitée

© Yves Petit

Face à la crise sanitaire, toute l’équipe du Festival a travaillé sur une nouvelle organisation permettant le maintien des concerts et l’accueil du public.
Si la programmation est maintenue pour l’essentiel, avec des ajustements et des innovations, le Festival doit renoncer aux grandes formations symphoniques, qui ne peuvent être accueillies sur les plateaux en maintenant la distanciation physique.
Mais l’édition 2020 reste riche et variée, fidèle à l’éclectisme du Festival, avec plus de 30 concerts, le maintien des orchestres jusqu’à 40 musiciens, ainsi que de la musique de chambre, des formations de jazz et de musiques du monde, parfois en plein-air, dans des salles plus grandes, et quelques retransmissions sur écrans géants et sur Internet.

Voir toute la programmation

Les mesures sanitaires en vigueur nécessitent une organisation spécifique pour l’accueil du public : nous vous remercions de prendre connaissance de ces informations avant votre venue au concert, sur la page infos pratiques de notre site internet (attention, ces informations sont susceptibles d’évoluer).

Jean-Michel Mathé, directeur
et l’équipe du Festival

Le 2 juillet 2020

Le mot de la présidente

© Yves Petit

Une année sans Festival ? Hors de question ! Grace au soutien sans faille des collectivités ainsi que de la plupart de nos partenaires, la 73e édition aura bien lieu.
En raison des règles sanitaires probablement encore en vigueur en septembre, la prudence est de mise. Ce sera donc une édition limitée, dans le nombre de musiciens sur scène et de public dans la salle, mais certainement pas dans l’excellence artistique.
Je tiens à ce propos à saluer l’adaptabilité et l’implication de toute l’équipe permanente du Festival, qui a dû travailler sur plusieurs versions au fil de l’évolution de la pandémie, réinventer des concerts en extérieur ou retransmis pour avoir la plus large diffusion possible, imaginer de nouvelles modalités de billetterie… Ce travail va permettre de proposer la quasi-totalité du programme prévu, à l’exception de sept concerts symphoniques dont l’effectif sur scène est incompatible avec le maintien des distances minimales.
À l’heure où le monde du spectacle vivant est en grand danger, nous avions d’ores et déjà fait le choix de maintenir les contrats des techniciens et artistes intermittents, et la collaboration avec nos prestataires habituels, si le Festival venait à être annulé ; l’assouplissement des consignes sanitaires nous permet finalement de présenter cette édition limitée. Nous relevons ce défi malgré les incertitudes, avec prudence mais optimisme.
Les concerts et spectacles doivent reprendre, il n’est pas plus compliqué de porter un masque dans une salle de spectacles que dans un train ! Gageons que nos responsables politiques feront le choix de permettre cette reprise en soutenant le monde culturel au même titre que d’autres secteurs touchés par cette crise.

Myriam Grandmottet, présidente

L’ouverture du Festival international de musique de Besançon est chaque année une joie pour tous les mélomanes. Aujourd’hui, c’est une joie doublée d’un soulagement. Enfin, la musique revient éclairer notre quotidien ! Enfin la culture partagée, l’art, la beauté retrouvent droit de cité, après des mois de privation !
Plus que jamais auparavant, je veux féliciter l’ensemble des équipes artistiques, techniques et administratives, qui ont su travailler sans relâche et s’adapter afin de nous proposer ce beau, ce magnifique festival qui fait briller le nom de Besançon et de notre Région en France et bien au-delà.
Merci à eux, et bon festival à toutes et à tous.

Marie-Guite Dufay
Présidente de la Région Bourgogne – Franche-Comté

© 53×11 studio

Cette année plus que jamais nous avons besoin de ces moments suspendus que nous offre le Festival de musique de Besançon !
Une nouvelle fois, toute l’équipe a su se mobiliser pour nous proposer un programme de qualité, et le Département est heureux de contribuer à ce beau rendez-vous.

Christine Bouquin
Présidente du Département du Doubs

La 73e édition du Festival international de musique invente un format compatible et respectueux des recommandations sanitaires, tout en proposant un programme ambitieux.
Des concerts qui sonnent pour les publics et les artistes comme un espoir et une nécessité face à l’incertitude que nous vivons.

Anne Vignot
Maire de Besançon
Présidente de Grand Besançon Métropole

L’édition exceptionnelle du 73e Festival international de musique de Besançon nous invitera à nous rassembler autour de la musique en proposant un programme musical qui séduira de nombreux spectateurs. Malgré les circonstances particulières qui imposent certaines précautions, l’édition 2020 réunira les musiciens de grands talents et leur public autour d’une expérience partagée.
Plus que jamais, la musique doit être au cœur des territoires et enjeux culturels de demain !

Anne Matheron
Directrice régionale des affaires culturelles

Visionnez le teaser 2020

Le 20 juin 2020

Une programmation nécessairement destinée à évoluer

Nous faisons le choix de vous dévoiler la programmation du Festival, telle qu’elle a été imaginée depuis de longs mois, bien avant le début de la crise sanitaire.

Grands orchestres, ensembles, solistes, musiciens de jazz et de musiques du monde… C’est une programmation riche de plus de quarante concerts que vous pouvez découvrir dans notre brochure.

Si l’annonce de la réouverture des salles de spectacle est un signal positif, les mesures sanitaires imposées restent contraignantes, tant au niveau de l’accueil du public et des artistes, que des jauges autorisées, et nous travaillons déjà sur un deuxième scénario avec des formats qui devront s’adapter : concerts en plein air ou dans des salles permettant la distanciation physique, formations musicales limitées, retransmissions vidéo sur Internet ou écrans géants… Une nouvelle organisation sera décidée en concertation avec les autorités préfectorales et municipales.

Les grandes lignes de cette programmation « adaptée » seront annoncées début juillet, ainsi que les modalités de réservation s’il y a lieu.

Le 4 mai 2020

Que (re)vive la musique

Bien des incertitudes planent aujourd’hui sur les évènements culturels de l’automne, après un été qui s’annonce sans festivals. Personne ne peut prédire l’évolution de la crise sanitaire, et nous espérons encore que le 73e Festival dont nous avons rêvé se réalisera, tel que vous le découvrirez prochainement, avec la diversité et la richesse qui font notre force : grands orchestres, ensembles, solistes, musiciens de jazz et de musiques du monde.

La billetterie ouvrira le 15 juillet sur Internet et par courrier, puis le 18 août au Kursaal. Si les conditions ne sont pas réunies pour un déroulement satisfaisant du Festival, le Conseil d’administration décidera début juillet de son éventuelle annulation.
Grâce au soutien confirmé de nos principaux partenaires publics, nous maintiendrons le plus possible la rémunération des artistes et techniciens du spectacle, et pourrons couvrir les charges structurelles de l’Association organisatrice.

Avec l’ensemble des professionnels de la culture, à travers notre fédération France Festivals, nous travaillons ardemment à créer les conditions d’une reprise des spectacles et des concerts.
Nous avons aussi besoin de votre soutien, n’hésitez pas à adhérer à l’Association.

Quel que soit le devenir de cette 73e édition, nous préparons déjà l’édition 2021 et le prochain Concours de jeunes chefs d’orchestre, et vous disons à tous, à bientôt, pour que (re)vive la musique !

Jean-Michel Mathé, directeur
et l’équipe du Festival